Tyler, the Creator, le fantôme de Frankenstein

Tyler, the Creator, le fantôme de Frankenstein

Le Flower Boy a éclot et révélé Igor. Loin des routes obscures de ses débuts, Tyler The Creator livre un album formellement lumineux, fondamentalement sincère et en rupture avec son agaçante surenchère de charisme habituelle, qui limitait son talent d’interprète. Une fois que sa personnalité arrête de faire diversion, voilà que s’expriment ses talents de mélodiste, d’arrangeur, et de producteur minutieux. 

En mettant le rappeur en sourdine – difficile parfois de le retrouver dans les multiples couches de l’album – Tyler The Creator se met au service de son propre talent, et de celui de ses invités, masqués, elles et eux aussi. Malgré son refus de se prendre au sérieux, le rappeur s’affirme dans un style à la fois doux et radical, et étend son aura magnétique.  

À écouter sur Binge Audio (cliquer ici pour accéder au podcast).

5 jeunes rappeuses américaines qui ont enflammé le festival Primavera

5 jeunes rappeuses américaines qui ont enflammé le festival Primavera

Qui est Tierra Whack, artiste protéiforme et nouveau prodige de la scène hip-hop ?

Qui est Tierra Whack, artiste protéiforme et nouveau prodige de la scène hip-hop ?